Louvre Lens : qui défend la France contre Paris ?

Aujourd'hui, un article intéressant du critique d'art Suisse Etienne Dumont, sur la perte d'affluence du musée du Louvre-Lens.

Il ne va malheureusement pas au bout de son raisonnement. Je vais le faire pour lui :

Pourquoi n'a-t-on pas fait le "Louvre-Marseille", "Pompidou-Toulouse" ?
Ces grandes villes auraient pu voler la vedette à Paris.
C'est bien la preuve que sous couvert de déconcentration, les choix qui sont faits n'entendent absolument pas remettre en cause le siphonnage du territoire français par la seule ville qui compte pour les décideurs.

Cette centralisation qu'on a tôt fait d'appeler Jacobinisme en est en fait le contraire : alors que c'est l'Etat qui devrait répartir ses compétences sur le territoire pour former une capitale en réseau, c'est Paris, confondue avec l'Etat dans un savant glissement de sens, qui opère dans une logique concurrentielle vis-à-vis des autres métropoles et régions.

Tous les choix de l'Etat se font dans l'optique de défendre les privilèges (et l'enfer des loyers trop élevés) de Paris.

Qui défend la France contre Paris ?